04 mars 2008

Vive le chomage ?

Le chômage, une bénédiction...

...Pour la haute finance et le MEDEF...

Tous les gouvernements promettent de réduire le taux de chômage avant chaque échéance électorale...

Mais curieusement, ce fameux taux reste toujours aux alentours de 10%... Logique: imaginez que du jour au lendemain, il n'y ait plus aucun demandeur d'emploi... L'horreur absolue pour les patrons qui ne pourraient plus pratiquer le chantage au licenciement, imposer des conditions de travail que même un clandestin tchétchène n'accepterait (et il aurait raison !!!) ou refuser d'augmenter un bas salaire de 10 cents alors que le leur est vingt fois supérieur au smic...

Un cauchemar pour les banquiers avides et corrompus ne pouvant plus spéculer et encaisser des milliards sur un clic de souris...

Les politiques, par la voix des médias, n'hésitent pas à rappeler (de manière subtile et discrète) au bon peuple que le coupable de tous les maux de la société, c'est le chômeur... (Dans les années 40, c'était le juif, dans les années 80, c'était l'immigré d’Afrique du nord: autres temps autres mœurs...)

Pensez vous, celui qui ne se lève pas tôt est forcement délinquant et est forcement responsable de sa situation...

...C'est ce que m'a expliqué un recruteur lors d'un récent entretient d'embauche dans une grande multinationale...

Sympathique et très motivant...

Après une série de questions très personnelles et à la frontière de la légalité (n'ayant absolument rien à voir avec les compétences demandées pour le poste de surcroit) ce triste sire me demandât comment je me voyais dans 5 ans...

« Mais voyons mon bon monsieur, si je savais prédire l'avenir, j'aurais ouvert un cabinet de voyance et ne serait donc pas ici ! » Cette phrase m'a brulé les lèvres... Etant d'un naturel plutôt paisible surtout face à un individu ne méritant pas plus de considération qu'une amibe dans un marigot, je lui ai simplement dit que je serais plus riche que maintenant...

Il ne m'a pas demandé s’il s'agissait de richesse intellectuelle...

Une chose est sure dans notre beau pays: les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres... Et de la même manière que les banquiers prètent de l'argent à ceux qui en ont déjà plus qu'il n'en faut, les employeurs n'embauchent que ceux qui ont déjà un travail...

Partant de ce triste constat, ce midi, au restaurant, je devrai donc inviter un milliardaire sortant de table plutot qu'une personne patientant devant l'entrée d'un restaurant du coeur ?

Anpe

Posté par tropdeprofit à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Vive le chomage ?

Nouveau commentaire